Au fond du trou

Au fond du trou

 

Le trou pourrait se voir comme objet philosophique, et selon le philosophe Locke (Philosophe 1632-1704) , notre perception était l’esclave de la causalité. Nos sens perçoivent le monde extérieur. Sans ces organes sensoriels, la cause de notre perception, point d’existence d’objet matériel.

Vous commencez à voir où je veux vous emmener, un trou n’a pas de matière…Alors que peut bien vouloir dire « voir » un trou ?

Stephen Hawking le célèbre physicien anglais vous dirait qu’un objet réfléchit ou émet du rayonnement dans une gamme étendue, dont une petite partie du spectre est visible. Donc que le trou sans interaction avec nos sens imparfaits n’existe pas d’après Locke. Les théoriciens quantique, eux vous diront que même le vide n’est pas vide d’énergie et qu’un observateur doué de perception quantique créerait de facto l’univers.

Alors que voyez vous ? Un mur troué, oui d’après Locke, car celui ci est bel et bien un objet matériel. Mais si vous insistez pour toujours voir un trou seul, alors la thèse de la perception Locke n’est pas votre tasse de thé.

Peut être avez vous votre propre théorie de la perception, celle qui mêle une expérience, une histoire à l’écoute d’une réalité nue. Peut être que l’absence de matière n’empêche pas la vision, ni l’imagination. En ce cas à vous de remplir le trou d’une réalité trompe-l’œil et ainsi partager votre regard sur le monde.

Related Article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *